FAQ

La réglementation européenne est très stricte : EN AUCUN CAS, les poissons élevés en Europe ne peuvent faire l'objet de manipulation génétique.

NON ! La contamination des poissons en dioxine et PCB peut se faire via leur alimentation dans le milieu naturel. Or, le poisson d'aquaculture est nourri avec un aliment composé, soumis à de nombreux contrôles.

Bien sûr, et de façon 100 % naturelle ! Les qualités nutritionnelles et diététiques du poisson d'aquaculture sont évidentes ET naturelles : richesse en protéines,faible teneur en lipides, présence importantes d'acides gras oméga 3, sans oublier les micronutriments essentiels qu'ils contiennent : vitamines (A, D, B12), minéraux, oligoéléments (fer, sélénium).

Conscient de leurs responsabilités, les professionnels de la pisciculture française (fabricants d'aliments, pisciculteurs, transformateurs) garantissent que leurs produits respectent les exigences nutritionnelles définies par l...

Qu'ils soient sauvages ou d'élevage, les poissons sont plus ou moins gras en fonction des espèces et des saisons. Le poisson en général ne peut être défini comme un aliment « gras ».

Contrairement aux idées reçues, c'est l'espèce et non la provenance (pêche ou pisciculture) qui détermine la composition nutritionnelle des produits aquatiques.
Les poissons d'aquaculture ne sont donc pas toujours plus gras que les poissons sauvages. Ils sont, de la même façon, riches d'éléments nutritionnels comme les acides gras polyinsaturés à longue chaîne oméga 3 et certains minéraux. Les...

L'objectif poursuivi par tous les producteurs est de proposer au consommateur un poisson aux qualités gustatives et nutritionnelles optimales, en toute sécurité.
Les méthodes d'élevage et le soin apporté au poisson visent à obtenir un poisson présentant les caractéristiques les plus proches du meilleur poisson sauvage.
Dans bon nombre de dégustations à l'aveugle, les poissons issus de l'aquaculture recueillent la préférence des dégustateurs. Contrairement aux filières d'élevage terrestres, le consommateur bénéficie à la fois d'une offre de poissons sauvages et de poissons d'...

Les farines et huiles de poissons utilisées en aquaculture en Europe proviennent essentiellement de deux zones géographiques :
- les côtes du Pacifique : Pérou et Chili ;
- les mers froides du nord de l'Europe : Islande, Norvège, Danemark.
Ces pêches, appelées minotières, sont ciblées sur deux groupes d'espèces :
- des espèces sans intérêt pour la consommation humaine (petite taille, trop d'arêtes) : Capelan, Lançon... ;
- des espèces ayant un faible potentiel pour la consommation humaine et/ou très éloignées des zones de consommation (faible taille,...

En France, le parti-pris de l'aquaculture a été de s'orienter vers l'élevage d'espèces nobles (Truite, Bar, Daurade, Maigre, Esturgeon, Saumon, Turbot...), à tendance carnassière, dont la pêche ne peut satisfaire la demande croissante. L'aliment distribué à ces poissons contient 20 à 25% de farine de poissons et 10 à 15% d'huile de poissons, le reste étant composé de produits végétaux, vitamines et minéraux. La fabrication des aliments pour poissons est d'ailleurs inscrite dans un cadre réglementaire européen et français très exigeant, qui est l'un des plus sûrs au monde.

De quelle...

Aquaculture durable
10 % seulement des poissons élevés dans le monde sont carnivores. En Europe, les consommateurs privilégient ce type de poissons. Leur production dispose encore d'un potentiel important de développement. Pour cela plusieurs pistes peuvent être exploitées pour leur alimentation comme :
- l'utilisation prioritaire des farines de poissons pour les poissons d'aquaculture, plutôt que pour d'autres animaux ;
- la valorisation des co-produits de transformation de poissons pour rentrer dans la chaîne d'élaboration des farines et des huiles ;
- la...

Le processus pour élever un poisson est très long. Pour élever un bar ou une daurade de 1 kg, par exemple, il faut environ 2 ans et demi.

Comparativement, la durée d'élevage d'un poulet va de quelques semaines à un peu plus de 80 jours en Label Rouge.
Notre production a non seulement de très faibles densités de poissons dans les cages, mais produit sur des cycles allant de 2 à 4 ans.

En ce qui concerne notre assiette, la France a probablement mis en place plus de contrôles et de garde-fous que n'importe quelle autre région du monde. Les poissons d'aquaculture produits en France répondent à toutes les garanties au niveau de la traçabilité de l'élevage à l'étal, des ingrédients entrant dans l'alimentation des poissons, de la sécurité alimentaire, des conditions d'élevage et des produits autorisés.

Pour offrir encore plus de garanties, les professionnels ont d'ailleurs mis en place un cahier des charges commun : la charte qualité « aquaculture de nos régions » et...

Pages